RICCPICS

 

Depuis 1978 les Tam-Tams du Mont Royal est un événement ayant lieu chaque dimanche d’avril à octobre. De façon spontanée, des centaines de Montréalais et de visiteurs de toutes origines se rejoignent au pied du Mont Royal, près du monument à Sir George-Étienne Cartier, afin de s’adonner à diverses activités de loisirs : pique-niquer, jouer au aki, au frisbee, danser au rythme des tam-tams, prendre le soleil, lire, jouer de la guitare ou du tam-tam. Plusieurs artisans montréalais s’installent également aux abords des chemins pour vendre leurs marchandises.

Cet événement dominical est devenu l’un des symboles de la diversité et de la convivialité de Montréal. C’est l’endroit par excellence pour se relaxer et passer un agréable moment au soleil. Quiconque le souhaite peut rejoindre les joueurs de tam-tam ou la foule environnante, même s’il est souvent préférable d’arriver tôt afin de profiter d’un meilleur endroit. Il arrive souvent que des dizaines de joueurs de tam-tam performant en même temps, créant une ambiance festive très énergique et propice à la danse.

:rate

The Montreal Tamtams is a  free event that gathers hundreds of drum players, dancers, vendors and visitors, every Sunday, at the George-Étienne Cartier Monument in Mount Royal Park. The Tamtam festivities start around 1 pm and continue until sunset. Tam-tams began in 1978 and over the years have become one of the main tourist attractions of the city. They take place officially from early May to late September. In addition to the drum circle by the statue lots of people sit on the grassy areas surrounding relaxing, tanning, playing frisbee, and smoking marijuana.

Pour voir plus de photos / To view more pics

 

Mascara est aujourd’hui le plus gros spectacle drag au monde. Pendant plus de trois heures, au delà d’une centaine de drags, chorégraphes, danseurs, coiffeurs et maquilleurs s’y réunissent afin de présenter une vingtaine de numéros plus flamboyants les uns que les autres, passant du burlesque aux plus grandes divas de la pop. Le tout orchestré par l’unique et savoureuse Mado Lamotte, la reine du Québec.

 

Mascara, Montreal’s infamous three-hour gender-bending tour-de-force celebrated a decade and a half with glitz, glamour and gorgeousity. Mistress Mado delivered a show honouring some Mascara legends while kicking off a new era with an eager crop of divas in-the-making.

MADO-03

Pour voir plus de photos / To view more pics

 

Cette maison de ferme avec sa grange de pierre du 19e siècle est l’un des plus beaux exemples d’architecture traditionnelle de Nouvelle-France. Achetée en 1668, elle a accueilli les Filles du Roy, ces jeunes orphelines venues de France pour trouver mari et peupler la colonie. L’édifice actuel, datant de 1698, a été restauré en 1966, pour ensuite être converti en musée patrimonial.

With its 19th-century stone barn, this farmhouse is one of the finest examples of traditional New France architecture. Maison St-Gabriel initially hosted Les Filles du Roy ( “King’s Wards” ), the orphaned young women sent from France to find husbands and populate the colony. The current structure, which dates back to 1698, was restored in 1966 and turned into a heritage museum.

Maison-St-Gabriel-07

Pour voir plus de photos / To view more pics

 

Les origines de notre Fête nationale remontent à des temps immémoriaux, où les peuples célébraient le solstice d’été. La coutume de cette fête païenne voulait qu’un grand feu de joie soit allumé afin de symboliser la lumière qui était à son apogée. Puis, en Europe, principalement en France, on a plus tard associé à cette fête Jean, le cousin de Jésus, surnommé « le baptiste », ayant le premier reconnu puis baptisé le Christ. Ainsi, on faisait le lien entre la lumière et Saint Jean Baptiste.

On a dû toutefois attendre 1925 avant que la Saint-Jean ne devienne une fête officielle et soit déclarée, par la législature du Québec, comme étant un congé férié. Dès l’année suivante, et pour toutes celles qui suivront, cette journée devint l’occasion de se rassembler et de témoigner de la vitalité et de la richesse culturelles de la nation canadienne-française. C’est aussi à partir de ce moment que la Saint-Jean-Baptiste prit véritablement son envol et que l’on assista à des défilés dans plusieurs villes. Évidemment, dans un Québec extrêmement religieux, on ne pouvait dissocier la religion de cette fête. Le petit Saint-Jean-Baptiste, blond et frisé, avait sa place de choix dans les festivités, surtout dans les défilés.

 

From Pagan rite to Catholic procession to sociopolitical declaration, La Saint-Jean-Baptiste Day – called La Fête Nationale in more recent times or simply “La Saint-Jean” – is a statutory holiday in Quebec on June 24, with origins dating back over 2000 years.

The first accounts of Saint-Jean-Baptiste Day celebrations among colonists in New France come from the Jesuits and go back to 1636 on the shores of the St. Lawrence River. By 1646, cannons, muskets as well as bonfires were reportedly lit, heralding the festivities.

ST-JEAN-01

Pour voir plus de photos / To view more pics

 

En décembre 1881, lors d’une visite à Montréal, Mark Twain déclarait : “C’est la première fois que je suis dans une ville où il serait impossible de lancer une brique sans briser la fenêtre d’une église”.

Montréal, autrefois dite la Rome d’Amérique, compte en 2015 plus de 700 lieux de culte, souvent catholiques romains, majoritairement chrétiens, mais aussi judaïques, islamiques, bouddhiques, parmi d’autres.

 

▬ ● ▬

 

Nicknamed “la ville aux cent clochers” (the city of a hundred belltowers), Montreal is renowned for its churches. As described by Mark Twain, “This is the first time I was ever in a city where you couldn’t throw a brick without breaking a church window.” The city has four Roman Catholic basilicas: Mary, Queen of the World Cathedral, the aforementioned Notre-Dame Basilica, St. Patrick’s Basilica, and Saint Joseph’s Oratory. The Oratory is the largest church in Canada, with the largest dome of its kind in the world after that of Saint Peter’s Basilica in Rome.

 

CONGRÉGATION-DE-NOTRE-DAME

Pour voir plus de photos / To view more pics

 

Built (Constructeur): Willington Quay-on-Tyne, U.K. 1943

Material (Matériel): Steel (Acier)

Sailing Rig (Gréement): Tern Schooner (Goélette à trois mâts)

Auxiliary Diesel Power (Pouvoir auxilliare au diésel)
Length Overall (Longueur totale): 203 ft. (61.9 mètres)
Beam (Barrot): 30 ft. (9.1 mètres)
Draft (Calaison): 13 ft. (4 mètres)
Mast (Mât): 116 ft. (35.4 mètres)
Sail Area (Voilure): 11,000 sq ft. (1021.9 mètres carrés)

Displacement (Déplacement): 740 tons (751.9 tonnes métriques)

Hull Speed (Vitesse de la coque): 17 kts.
Passenger Capacity (Capacité de passagers): 275
Crew Complement (Équipage): 25

EMPIRE-SANDY-01

Pour voir plus de photos / To view more pics

 

 

Le Château Dufresne, construit entre 1915 et 1918, pendant la Première Guerre mondiale, a coûté un million de dollars aux frères Oscar et Marius Dufresne…

 

 

The Château Dufresne, built between 1915 and 1918, was a beaux-arts style mansion owned by the Dufresne brothers, leading members of Montreal’s French bourgeoisie…

Château-Dufresne-08

Pour voir plus de photos / To view more pics

older posts newer posts